Succession
Dossier

Quels bénéficiaires ?

par La rédaction - le 28/01/2021

Dans la clause bénéficiaire de son contrat d’assurance-vie, le souscripteur désigne librement une ou les personnes qui percevront, au moment du décès du souscripteur, le capital constitué tout au long de la vie du contrat. Le bénéficiaire peut être une personne physique (un membre de la famille ou non, un proche) mais aussi une personne morale, généralement les organismes sans but lucratif (associations, fonds de dotation, fondation). S’agissant d’une personne physique, vous pouvez désigner une ou plusieurs personnes, mineurs, majeurs ou majeurs protégés.

Risque de captation

Il existe une limite dans la liberté du souscripteur de choisir le bénéficiaire, liée au risque de captation des personnes vulnérables. Lorsque le souscripteur est atteint d’une maladie qui va lui être fatale, il ne peut gratifier les professionnels de santé qui ont prodigué des soins. Cette interdiction prévue par l’article 909 du Code civil concerne « les membres des professions médicales et de la pharmacie, ainsi que les auxiliaires médicaux qui ont prodigué des soins à une personne pendant la maladie dont elle meurt ne peuvent profiter des dispositions entre vifs ou testamentaires qu’elle aurait faites en leur faveur pendant le cours de celle-ci ».En la matière, le mécanisme d’assurance-vie est ici assimilé à une libéralité (donations, legs).

Article précédent

Les formalités à respecter

Article suivant

Quels bénéficiaires ?

La rédaction

Voir tous ses articles

Succession

Un site public dédié aux successions vacantes

Pour accélérer le traitement de successions vacantes et simplifier les démarches des usagers, Bercy vient de lancer un nouveau service en ligne, géré par la Direction nationale d’interventions domaniales.  Le service permet de rechercher si une succession a été déclarée vacante et prise en charge par les services du Domaine.    Chaque année, environ 13.000 successions sont […]

Actus

Lire la suite