Immobilier
Actus

Le secteur du logement connaît une nette embellie

par La rédaction - le 14/02/2017

Après une excellente année 2016, les professionnels de l’immobilier sont confiants pour l’année 2017 qui démarre sous de bons auspices.

L’année 2016 s’est révélée être un excellent cru en matière de transactions dans l’immobilier ancien, avec des volumes de ventes qui pourraient frôler les 850.000 ventes. Le réseau Century 21 a ainsi enregistré une progression de +16 % en volume.

 

L’ancien fait recette
D’après les chiffres du réseau Guy Hoquet, les primo-accédants ont été particulièrement présents sur ce marché, puisqu’ils ont réalisés plus de 40% des transactions contre 36% l’année précédente. Autre facteur de dynamisme : le retour des investisseurs. Ils ont été à l’origine de 18% des ventes de 2016, contre 9% en 2015. Les nouvelles règles en matière de plafonnement des loyers ne les auront pas durablement écarté de ce secteur d’activité. Bien au contraire à Paris, les ventes aux investisseurs sont en hausse : +8% par rapport à 2015. Les acquéreurs, qui sont déjà propriétaires, sont en revanche moins présents, ne représentant plus que 42% du volume des ventes. En 2012, leur poids était beaucoup plus significatif : jusqu’à 60% du marché.

L’impact sur les prix
Les aides publiques comme le prêt à taux zéro (PTZ) ainsi que la relative stabilité des prix, ont créé un écosystème extrêmement favorable pour le secteur. On enregistre environ 1,7% de hausse des prix d’après le réseau Century 21. Les prix restent toujours en deçà de leur niveau de 2012. Le nouveau de prix moyen : 2,522/m2 recouvre des situations très différentes. Et les écarts d’amplitudes se creusent. Le rapport de prix entre le Limousin et Paris varie de 1 à 7.

Des taux porteurs
Le dynamisme des ventes a bien sûr été porté par un environnement de taux bas assez exceptionnel : 1,31% en moyenne en novembre 2016 d’après l’Observatoire Crédit Logement avant une légère hausse en décembre 2016. Entre 2008 et 2016, le coût du crédit a ainsi été divisé par 2,5, selon les chiffes du Crédit Foncier. Et le volume des prêts accordés a atteint un niveau record : 888 milliards d’euros d’encours total de crédits à l’habitat à fin octobre 2016.

Les très bons chiffres des ventes de logement neuf
En dépit du choc d’offre annoncé au début du quinquennat, les prix sont en hausse. Sur l’ensemble de la France, les prix ont augmenté en moyenne de 3,4%, même si cette moyenne recouvre des disparités. L’Ile-de-France voit les prix augmenter de 5%, Strasbourg de 7% alors même que beaucoup plus au sud, les logements de la métropole Nice Côte d’Azur perdent 5%. Les coûts de construction sont boostés par la demande qui a enregistré une hausse de plus de 25% sur l’année 2016 d’après les chiffres communiqués par la Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI). Depuis janvier 2016 se sont plus de 103.000 logements neufs qui ont été livrés.

Et pour 2017 ?
Les indicateurs sont au vert pour 2017. La reprise devrait se poursuivre sauf phénomène de hausse marquée de taux ou d’augmentation des prix du marché. A cet égard, la hausse devrait rester contenue, selon l’Observatoire Crédit Logement, puisque le coût de l’argent devrait se situer entre 1,65 % et 1,75%. D’après une enquête menée par le Crédit Foncier, les trois quarts des professionnels de l’immobilier (74%) se disent d’ailleurs optimistes pour l’année 2017.
Seul bémol, il s’agit d’une année présidentielle, un phénomène qui conduit souvent nombres d’acteurs à différer leur projet de cession comme d’achat, dans l’attente des mesures qui seront votées par la nouvelle majorité.

La rédaction

Voir tous ses articles

Immobilier

Pari gagnant pour la pierre-papier ?

Avec une collecte en hausse, l’année 2019 devrait constituer un cru historique pour les SCPI.  Après une baisse significative de performance en 2018, les OPCI Grand Public reprennent de la vigueur.

Actus

Lire la suite