Exercice libéral
Décryptage

De l’utilité des réseaux

par La rédaction - le 27/10/2016

Apport d’affaire, lobbying, réflexion, innovation : les clubs, associations et organisations occupent un rôle prépondérant dans le parcours professionnel.

Avoir le réflexe réseau : une des clés du succès ? C’est en tout cas l’assurance de se constituer un vivier de contacts.

Se former et promouvoir ses intérêts

Le premier intérêt d’un réseau professionnel est de se retrouver entre pairs. Il peut s’agir d’une association scientifique, comme une société de professionnels de la médecine, une association d’avocats, etc… Dans ce type de réseau d’experts, on  échange des informations, on se forme et accroît sa réputation de technicien. Appartenir à un tel cercle permet de réfléchir ensemble à la façon dont on exerce son métier, de partager les bonnes pratiques et de se doter de nouveaux outils de développement. C’est aussi l’occasion de se nouer des liens avec de futurs correspondants y compris à l’étranger dans le cas des réseaux internationaux favorisant l’échange de dossiers et le partage de clients et donc le développement de son activité commerciale. Ces instances constituent également un lieu idéal pour promouvoir sa spécialité et faire entendre les intérêts de sa profession.

Rencontrer prospects et prescripteurs

Il peut cependant être plus judicieux d’intégrer un réseau pluridisciplinaire comme un cercle d’affaires où se regroupent politiques, banquiers, dirigeants d’entreprises, professionnels libéraux, etc… Soutien mutuel, échange, conseil : ces réseaux permettent à leurs membres de mettre en place des synergies, de se faire connaître dans un cercle plus large que celui de ses relations personnelles et de se créer de nouveaux contacts professionnels – prospects ou prescripteurs. Intégrer un club sportif, une association de loisirs comme le Tir aux Pigeons, ou le Racing peut également se révéler redoutablement efficace. Certains de ces réseaux sont d’ailleurs conçus comme des outils de relations publiques. Le très hédoniste Wine & Business Club, qui réunit des dirigeants amateurs de bon vin autour de soirées thématiques en constitue un bon exemple.

Briser le plafond de verre

A ces réseaux traditionnels, s’ajoutent pour les femmes des réseaux dédiés. Pour encourager les « best practices » et développer les « next practices » ces réseaux de networking au féminin s’avèrent précieux. Les femmes n’intègrent pas toujours facilement les réseaux professionnels traditionnels. Et se regrouper entre professionnelles permet d’échanger sur ce que signifie faire carrière au féminin, de mettre en place des stratégies de mentoring et des réflexes de solidarité pour promouvoir la mixité et la parité. Ainsi le Professional Women’s Network présent à Paris avec plus de 900 membres mais aussi à Madrid, Munich, comme à Sao Paulo, s’est donné pour objectif de promouvoir le développement professionnel des femmes dirigeants et la mixité en entreprise. L’association Financi’elles a choisi quant à elle de contribuer à améliorer et surtout accélérer l’accès des femmes au sommet des organisations du secteur de la finance. Ces réseaux 100 % féminin accroissent la visibilité des professionnelles et permet d’assurer le relais de leurs revendications.

 

La rédaction

Voir tous ses articles

Exercice libéral

L’entreprise familiale : un modèle performant

Meilleurs indicateurs de performance économique et financière  et meilleures performances boursières : les entreprises familiales surperforment. Toutefois, leur transmission reste délicate.

Décryptage

Lire la suite